Cap sur le monde

26/02/2018
14H30
Philippeville | Centre Culturel | Les Halles

Reportage de Nadine et Jean-Claude Forestier

Les Shetlands, des îles si étroites qu’on se croirait toujours en mer, où les vents emportent autant la pluie que le soleil. Les Shetlandais, pêcheurs, éleveurs, conjuguent traditions et modernité sans ambiguïté.  Si depuis 1970 la manne pétrolière a considérablement changé le cadre de vie, elle n’a en rien modifié ni l’accueil ni le comportement des habitants. Les rigueurs du climat n’empêchent pas l’attrait pour une vie paisible marquée par un ressenti de liberté de plus en plus apprécié !

 

Les Auteurs

Nadine et Jean-Claude Forestier sont Verquigneulois depuis 1988.

Ils se voient essentiellement comme des voyageurs. Photographes, auteurs et réalisateurs depuis 1977. Avec l'Islande (1er prix festival de Blois), Istanbul, l’Iran, Madagascar, l’Inde, ou la Bavière ("Louis II de Bavière"), le reportage qui traite d’un pays dont ils gardent le souvenir le plus empreint de nostalgie est la Birmanie.

Longtemps voyageurs au Moyen-Orient, ils ont publié « Liban, le Tumulte des Sources » (Editions la Renaissance du Livre). Ils sont aussi devenus des spécialistes des régions arctiques où ils alternent, depuis vingt ans, voyages et expéditions. Leur expédition dans le Haut Arctique canadien en 2012 avait pour but d’honorer la mémoire d’un jeune officier de la marine française, Joseph-René Bellot, disparu en Arctique en 1853. Leurs reportages, qui traitent essentiellement des communautés inuites du Nunavut, avec qui ils gardent des contacts étroits, ont été sélectionnés aux festivals « Aux 4 coins du monde » et « Planète Couleurs ». Dans ce domaine ils ont publié « Arctique Canadien, Itinéraires au Nunavut » (Editions Pages du Monde Anako) et « Le Passage du Nord-Ouest » (Editions Naef – prix Marine 2011 et prix Académie de Saintonge 2012).

Leur dernière aventure se passe dans une autre Ecosse, aux Shetlands précisément.